Dr. Rosemary Bagot

Dr. Rosemary Bagot, PhD

Chercheuse au Centre Ludmer
Professeure adjointe en neurosciences comportementales au sein du départment de psychologie de l’Université McGill
Pavillon Stewart (sciences biologiques), N8/4
1205, avenue du Docteur-Penfield
Montréal, Québec H3A 1B1
Canada
Téléphone : +1 514 398 3419C
Courriel : rosemary.bagot@mcgill.ca

 

Dr. Bagot a obtenu un baccalauréat ès sciences avec distinction (en psychologie) de University of New South Wales (en Australie) et un doctorat en neurosciences de l’Université McGill (Canada) sous la supervision du Dr. Michael Meaney et du Dr. Tak Pan Wong. Sa thèse portait sur l’effet des variations naturelles des soins maternels sur l’apprentissage hippocampique, la plasticité synaptique, le stress ainsi que les mécanismes épigénétiques liés. Dr. Bagot a mené sa recherche postdoctorale au Icahn School of Medicine du Mount Sinai avec le Dr. Eric J. Nestler où elle a étudié le rôle de la plasticité synaptique et la transcription dans le système mésolimbique quant à la résilience et la propension à la dépression.

Elle a joint l’équipe du Centre Ludmer en 2016 à titre de professeure adjointe en neurosciences comportementales au sein du département de psychologie de l’Université McGill.

Domaine de recherche

Les travaux de recherche du Dr. Bagot se concentrent sur le fonctionnement du cerveau altéré par la dépression. Elle utilise une approche multidisciplinaire intégrant l’électrophysiologie in vitro, l’optogénétique in vivo, l’imagerie calcium in vivo ainsi que la nouvelle génération de séquençage. Cette approche lui permet d’identifier, grâce aux comportements observés chez les souris, les changements fonctionnels du cerveau qui se matérialisent par des comportements mal adaptés. Cette même approche lui permet également d’identifier les réseaux de gènes sous-jacents qui influencent le fonctionnement du cerveau altéré.

Dr. Bagot a pour objectif d’intégrer ces multiples niveaux d’analyse dans le but de développer notre compréhension de la façon dont la dérégulation induite par le stress dans les réseaux de neurones peut mener à la maladie.

Publications et profil d’impact : Pour en apprendre davantage sur les plus récents travaux de recherche du Dr. Bagot ou pour trouver une liste de ses publications, visitez Research Gate, Google Scholar Profile ou sa page LinkedIn.